POWER PLAY | 2012

Le centre Articule présente Power Play, un nouveau projet de Philippe Allard qui réfléchit sur la précarité économique à partir d’objets associés au pouvoir. Déconstruisant des matériaux recyclés : affiches électorales, cartes de crédit et encadrements baroques, Philippe Allard joue avec ironie sur le rapport à l’identité que ces objets sont censé véhiculer. L’allégeance politique, la transparence des décisions gouvernementales, le portrait financier, le portrait de famille sont autant de concepts que questionne l’exposition. Les matériaux utilisés, occupant généralement une position déterminante dans l’espace public, sont ici dépouillés de leur pouvoir. Lacérés, réassemblés, ils sont rendus indistincts et ainsi, réduits au silence. Ne reste qu’une série de tableaux presque identiques dont le vide esthétisé renvoie à la vanité d’un certain pouvoir économique et politique. La pollution visuelle des pancartes électorales est ici remplacée par une perte d’identité picturale.

 © 2021 by Philippe Pilon. Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon